L’idée du Urbana, le vrai V.U.S.

Jérôme

J’admet que j’ai surtout conçu des vélos amusants, des cadres avec 5’’ à 9’’ de suspension.

Entièrement vouées au plaisir, leur conception n’en étaient pas moins rigoureuse.

Pas de concession aux modes, les matériaux et la fabrication devaient être éprouvés.

J’ai toujours simplement essayé de les faire les plus performants et durables possible.

Le Urbana est dessiné de la même façon; utilitaire mais toujours prêt à jouer, il peut passer sans broncher dans le fond du nid de poule ou sauter par dessus!

J’ai roulé en ville douze mois par année, dans le calcium à Québec, le sable et le verglas à Montréal.

À l’heure du retour à la maison, j’ai toujours été heureux d’être en vélo.

Le matin, des fois, un peu moins.

J’ai transporté une perceuse à colonne de plus de cent livres sur mon porte baggage, une autre fois, cinq 2’’ par 4’’ de huit pieds sur mon tube horizontal.

J’ai roulé dans des sentiers avec mes deux petits, à leur grand plaisir, un sur le tube horizontal, l’autre derrière moi.

Je pense que le vélo peut très souvent remplacer la voiture.

Je sais ce qui fait qu’un vélo peut coucher à 5 degrés et rouler le matin à 20 sous zéro. Que les pneus larges roulent plus vite sur les route de gravier et qu’ils sont plus confortables pour les petits passagers.

C’est de ces deux expériences que vient le Urbana, le vélo utilitaire sport!